The Eraser
Thom Yorke
Please excuse me but I got to ask
Are you only being nice
Because you want something
???
Because of how you respond
Because you'd not end up in this song
I never gave you an encouragement
And it's doing the end? 

The more you try to erase me
The more the more
The more that I appear
The more the more.
The more I try to erase you 
The more the more
The more that you appear 

You know all the answers
So why do you ask?
I am only being nice
Because I want someone, something
You're like a kid ... ???
And it's doing the end? doing the end?

The more you try to erase me
The more the more
The more that I appear
The more the more.
The more I try to erase you 
The more the more
The more that you appear
version originale
11 juillet 2006, The Eraser
4:55

The Eraser est une chanson comme une autre à la première écoute. Une pointe de piano jazz débute la chanson qui enchaîne sur de l’electro en prenant la voix de Thom au passage. Au bout d’une minute, l’ensemble est rodé et c’est astucieusement que Thom prend le temps de construire tout ceci. Au début on peut penser que tout ceci reste bien morne mais tel les premières notes de pianos dans les toutes premières secondes tout ceci n’est qu’un accordement général des instruments pour former le tout qui déferle comme une cascade de sensations tout le long de la chanson. The Eraser n’est pas dans la norme c’est une joyeuse chanson qui culmine à 3min39 très exactement et la vous vous sentez comme sur un nuage avec ces bits successifs comme si vous étiez en boites (un peu a la Idioteque). Cette jouissance n’est pas ephemère, loin de là ; Thom finit la chanson par un magnifique gémissement comme il en a le secret laissant dire « Ce n’est que le commencement de l’album attendez de voir la suite ». Ainsi sa voix apparaît comme une sirène qui nous invite a une plus ample découverte de l’album. (Mr. Blips)

The title track opens with a muffled, repeated piano chord. After a few bars and a chord change, programmed beats settle in, and Thom interrupts, Please excuse me but I got to ask, scraping the upper register. Soon, a gaggle of disembodied, moaning Thoms joins in for the chorus, which seemingly takes a cue from Morrissey:
The more you try to erase me/
The more that I appear
.
Pitchfork, 24 mai 2006