I Might Be Wrong
Nothing At All
I might be wrong
I might be wrong
I could have sworn
I saw a light coming on

I used to think
I used to think
There is no future left at all
I used to think

Open up, begin again
Let's go down the waterfall
Think about the good times
Never look back
Never look back
What would I do?
What would I do?
If I did not have you..

Open up and let me in
Let's go down the waterfall
Have ourselves a good time
It's nothing at all
Nothing at all
Nothing at all



i might be wrong
i might be wrong
i could have sworn i saw a light
coming on

i used to think
i used to think
there was no future left at all
i used to think

start again begin again
lets go down the waterfall
have ourselves a good time
it's nothing at all
nothing at all
nothing at all

what would i do?
what would i do?
what if i did not have you?

start again begin again
lets go down the waterfall
have ourselves a good time
it's nothing at all
nothing at all
nothing at all
premier live
3:38
version originale
4 juin 2001, Amnesiac
15 octobre 2001, promo I Might Be Wrong
4:51
version live
13 novembre 2001, I Might Be Wrong
4:52

Chanson inaugurée par Thom, seul à la guitare, en second rappel. La guitare solo ressemble à Listen, duo d'MC Solaar et Urban Species [merci Benrio], d'autres parlent du Loser de Beck... La version live actuelle est plus nerveuse, tout le groupe joue dessus. Elle est plus rapide que sur l'album.

Curieusement, ce morceau sonne très rock alors que Thom lui même dit que ce n'était pas au départ fait pour. La batterie est simple, la voix efféminée : le fausset et la réverbération donnent à Thom une voix bien plus aigue que d'habitude. Le morceau est finalement d'une composition assez classique chez Radiohead, une guitare qui produit des effets (au hasard je dis Ed), un riff assez percutant, basse et batterie. À noter le jeu de basse assez génial de Colin. Au milieu de la chanson tout s'arrête pour un solo qui paraît faux, fausse note ou manoeuvre volontaire ? En tous cas cela choque à l'oreille d'autant plus que le live est joué différent, plus rythmé, plus rapide et chanté d'une manière plus énergique. Les paroles de cette chanson sont très différentes de toutes celles rencontrées depuis OK Computer, elles sont bien plus personnelles, directes et moins cryptiques. Cette chanson fut désignée pour être la bande son d'un spot promouvant l'esprit sportif pour les Jeux Olympiques d'hiver 2002 de Salt Lake City. À la différence de beaucoup des morceaux de Kid A et d'Amnesiac, elle fut jouée la première fois en acoustique avec des paroles légèrement différentes. (Flavien)

Thom
Je compose de moins en moins à la guitare. Par exemple, I Might Be Wrong, où la guitare sert de base, je l'ai trouvée avec un clavier et un séquenceur, mais le son ne me plaisait pas particulièrement, alors j'ai du l'apprendre à la guitare. Ça sonne comme un riff de guitare, alors que je voulais plutôt évoquer une ligne de basse à la New Order.
Rock&Folk juillet 2001
page deciduous du site officiel (syn019.html)
i might be wrong i could have sworn i saw a light coming on.
i used to think there was no future left at all i used to think.

start again begin again.
lets go down the waterfall
have ourselves a good time
its nothing at all
nothing at all
nothing at all.

what would i do? what
if i did not have you?
open up and let me in. lets go down the waterfall
think about the the good things
and never look back and never look back and never look back


/
the waves go out come in again /