Harrowdown Hill
Thom Yorke

version originale
11 juillet 2006, The Eraser
4:36

Harrowdown Hill est du même genre que Black Swan. Je trouve que c’est l’une des chansons les plus « catchy » avec la voix de Thom très bien dosée et des paroles très facile a assimiler. C'est une chanson qui peut doit plaire à tout le monde et qui passerait très bien en radio. En plus musicalement elle est superbement élaborée : un mix electro guitare des plus succulents. Là encore les transitions sont mises en avant par Thom avec ce concept de pont d’I Might Be Wrong annonçant la fin sans vraiment y être : à exactement 3min30 Thom arrête de chanter et les deux trois notes de piano qui vous annonce la mort de la chanson la larme à l’œil, puis cet instant d’agonie délivrée par la résurrection de la voix de Dr. Tchock reprenant le rythme pour 30 secondes de joie sur de l’electro disco funk comatique à base de champignon psychédélique. (Mr. Blips)

Don't get thrown off by the practically post-punk opening bass riff; more haunted synth and programmed beats soon drift in and turn things nocturnal once again.
I'm coming home to make it all right
So dry your eyes
, sings Thom-- one of the most conventional, pop-esque vocal melodies on the record.
I can't take the pressure
No one cares if you live or die
They just want me gone
They want me gone.

The moment is suspended to make way for some riffing, which closes out the song. Pitchfork, 24 mai 2006