29 avril
  • CONCERT PRIVÉ CANAL + = HUGE !
    Le studio de Nulle Part Ailleurs a été aménagé pour l'occasion : la table triangulaire a été déménagée, la scène avancée, des écrans géants de chaque côté peuvent remonter pour laisser apparaître les musiciens en renfort, cuivres ou ondes Martenot. 3 heures ! review à venir.
    1. Morning Bell (version de Kid A)
    2. the National Anthem (avec 8 cuivres)
    3. You And Whose Army?
    4. Packt Like Sardines In A Crushed Tin Box
    5. Dollars and Cents
    6. How To Disappear Completely (Jonny et cinq Français aux ondes Martenot)
    7. I Might Be Wrong (interrompue. Jonny fait des bourdes, Thom l'engueule, dit qu'il boit...)
    8. I Might Be Wrong (interrompue)

      le groupe quitte la scène pendant 10 minutes. Ils reviennent et recommencent le set au début.
      Thom : We've taken our pills, it will be allright, now.

    9. Morning Bell (version de Kid A)
    10. The National Anthem (avec 8 cuivres)
      This song is from Hunkidory. Crap joke.
    11. You And Whose Army?
      This song is called Packt Like Sardines In A Crushed Tin Box. It was written in a park, where was it? Place des Vosges, in Paris. We don't stay there anymore. Pass the word. It was written watching old people, and little kids. The lyrics, anyway.
    12. Packt Like Sardines In A Crushed Tin Box
    13. Dollars and Cents
    14. How To Disappear Completely
    15. I Might Be Wrong (du premier coup !)
    16. Knives Out
    17. In Limbo (Thom a la guitare acoustique, un inconnu au fond avec un tambourin)
    18. Pyramid Song (Jonny et cinq Français aux ondes Martenot) (interrompue. Ed rate un accord, Thom l'engueule gentiment)
    19. Pyramid Song (Jonny et cinq Français aux ondes Martenot)
    20. Idioteque (Thom vient danser devant le public, puis remonte sur scène)
    21. Everything In Its Right Place

      rappel :
    22. Motion Picture Soundtrack (Thom à l'orgue et Colin à la contrebasse)
    23. Cinnamon Girl (reprise de Neil Young, duo de Thom et Ed)

      2nd rappel :
    24. Pyramid Song (Jonny et cinq Français aux ondes Martenot) (interrompue. Thom est gêné par son tambourin sur le piano, alors il le fait tomber, pensant qu'on ne s'en rendrait pas compte. Le bruit assourdissant l'embarrasse)
    25. Pyramid Song (Jonny et cinq Français aux ondes Martenot)

    et voilà la setlist prévue :

    1. Morning Bell
    2. National Anthem
    3. You and whose army?
    4. Sardines
    5. Dollars and cents
    6. How to disappear
    7. I might be wrong
    8. Knives out
    9. In Limbo
    10. Pyramid Song
    11. Idioteque
    12. Everything in its right place
    13. Motion picture Soundtrack
    14. Optimistic
  • Revue de Flavien (merci à lui) :
    Tout d'abord je remercie tout de même Canal + d'avoir eu quand même la confiance de donner 80 places à un fan club, c'est assez énorme, et donc par suite je loue les efforts d'Aurélien et de Mona, personnellement, je sais qu'ils auraient très bien pu y aller seul, mais ce ne fut pas le cas, et qu'importent les rumeurs quant au choix de ce tirage au sort, je peux vous dire que je ne connaissais pas les ¾ des invités du fan club. La preuve, c'est que mis à part mon cercle proche, personne n'est venu à moi.
    Nous entrâmes dans le bâtiment de canal aux alentours de 18H, en groupe de 10 nous avancions au devant de plusieurs étapes, la carte d'identité et le bracelet, le vestiaire, et le contrôle (détecteur de métal et tout une artillerie digne d'un aéroport international). Je fus parmi les premiers (merci la petite taille et ma marche rapide), passé les trois contrôles, je rejoins les premiers arrivés, et comme par hasard, un Ed qui passe dans un couloir proche de nous (nous sommes séparés car des petites barrières amovibles), puis Colin s'arrête, il parle avec Nigel. Sourya et moi le saluons, on lui parle très brièvement quand un Thom souriant passe. et un Jonny qui est là mais ne se montre qu'à moitié. Le groupe est de bonne humeur, le public aussi. Et Canal + est aussi accueillant, nous amassant d'un côté, ils nous font passer de l'autre côté, les premiers arrivés sont pris de court. Pas tant que ça (je dis vraiment merci à mon petit gabarit) et nous nous retrouvions dans ce studio refait en effet, une belle scène avec les instruments prêts, un symbole Kidaesque en haut et sur les côtés, 2 écrans noirs, Nigel me révéla (il était resté sur le plateau proche de nous avant le début du concert) que Radiohead passera des blips pendant le concert.
    L'ambiance monte les « personnalités » arrivent, M. De Greef nous honore de sa présence (éteinte je trouve), F. Hardy, Bambou, le fils à Gainsbarre, des journalistes et. Bjork et Michael Stipe, mais, je ne les ai pas vu.
    Radiohead arrive (oui j'épargne quelques détails) et commence sur Morning Bell, la chanson est bien orchestrée, un live désormais classique, le son est prodigieux, je ne sais si je dois dire merci à l'acoustique, à l'ingénieur ou au groupe. ou à tous. Rien à voir avec Muse (c le dernier live qe j'ai assisté), c'est effarant l'écart entre ces deux groupes au niveau du son. Suit National Anthem et les écrans se soulèvent, montrant un orchestre cuivre, oh plaisir des oreilles car ce fut encore ce son prodigieux qui m'émerveilla, National Anthem est en mon sens difficile à jouer car avec des erreurs, des écarts, cela peut se transformer en cacophonie monumentale, mais ce fut parfait, les 12 instruments + voix allaient ensemble, c'était un VRAI son, un plaisir des oreilles. You and Whose army sera sur Amnesiac, et la guitare timide de Jonny se fait entendre en même temps que la voix torturée de Thom (torturée au sens propre), c'est parfait, le son n'a pas du tout foiré comme au Grand Rex, au contraire. Puis arrive la première surprise de la soirée. on entend une basse lourde, saturée avec un effet que je ne connais pas (étant une grosse merde, ma connaissance s'arrête à la Wawa, à l'Ebow et la disto) puis les guitares d'Ed et Jonny qui font des bruits étranges, jouant un air familier mais. Thom commence à chanter « after years of waiting, nothing came ».
    C'est Packt like avec une version live infiniment plus rock que la version album, j'ai un peu l'impression d'une transformation à la Planet Telex d'album en live, c'est marrant, j'ai apprécié. On enchaîne direct avec Dollars and cents jouée (pour moi) magistralement, j'adore les arrangements sur l'album, et le live de Canal est (j'ai l'impression) le meilleur au niveau son de tous les concerts que j'ai pu entendre. Arrive la deuxième surprise, une guitare acoustique, on soupçonne How to disappear mais Colin, Ed et Phil sortent de la scène, seuls restent Thom à la guitare, Jonny sur un clavier d'ondes martenot accompagné par 5 autres musiciens français jouant de cet instrument et. Commence une version originale et superbe d'How to disappear quasi acoustique, les larmes n'ont pas été loin de couler. puis l'encre pourrait aussi couler pour ce qui suit, I might be wrong commence.
    . et foire, on a pas trop compris au départ, ils rigolent, nous aussi, la 2e fois, tout à l'air d'aller mieux, jusqu'à l'intermède, et stop. Colin sourit un peu, Ed aussi, Thom moins, on est un peu surpris. Enfin la 3e version est jouée intégralement, pas mal, mais à la fin, il y a un petit temps d'hésitation, et lorsque la chanson finit, Thom engueule Jonny, les artistes demandent une pause de 10 minutes, accordée bien sûr. et ils reviennent, apparemment calmés, du moins, moins tendus. et. ils recommencent le concert en entier, c'est assez surprenant, quand ils rejouent Morning bell, il y eut comme un vide. comme « hein ??? », mais on s'y est fait car après tout, c'était un privilège de les voir plus longtemps. Donc ils enchainent, Thom est plus causant, il sourit au fur et à mesure, et le pauvre Jonny en prend pour son grade, d'ailleurs, et là c'est impressionnant, on voit le groupe faire les arrangements en direct ( I might be wrong, Jonny refait les morceaux où il s'est gourré), pour répondre à Etienne, je crois que Thom voulait que ses compères titillent leurs instruments respectifs de temps en temps car j'avais l'impression qu'il avait un problème, enfin qu'il entendait mal ou quelque chose dans le genre. Je trouve que les 7 premières chansons sont un peu mieux jouées qu'au départ (je crois qu'ils étaient remontés à bloc. même si une connerie de Thom ou Colin (je sais plus qui a fait tombé le tambourin qui a fait un boucan énorme) dans You and whose army (il a fallu donc la REJOUER (hehe ) a été dénotée). Alors on arrive à Knives out, Thom commence à se sentir à l'aise et s'amuse, la chanson est impec'. Ed va sur le clavier, un impression d'In Limbo, mais étrangement Thom a une guitare, alors qu'auparavant, seul Jonny jouait, et c'est en effet une version plus « rock » (pour faire plaisir à certains), qui est fondamentalement la même, mais il y a une guitare de plus, donc plus d'accords, ce fut agréable encore une fois. Pyramid song commence, jouée par le groupe plus les musiciens français aux claviers (ils sont installés derrières les écrans qui se soulèvent quand commence une chanson où ils interviennent), elle rate un peu, et donc elle est rejouée. C'est assez amusant de les voir avec ce côté humain, ils ne sont pas froid du tout, au contraire, ils font des erreurs, et les voir aussi humain, aussi proches de nous dans tous les sens du terme me fait sourire. Idioteque, toujours des réglages dans le son, et c'est parti, Thom en pleine forme, une vraie pile, le public qui a tout compris et qui le suit dans sa transe, la chanson est tonique comme à son habitude et là Thom vient nous voir, mon voisin lui serre la main, je n'ai pas tendu la mienne, je ne sais pas, je trouvais que le voir aussi proche me suffisait, « are you ready ? » yes thom, on l'était. Everything in its right place annonçait la fin de la première partie du concert (quelle première partie !!), la chanson est jouée avec un petit heurs (ou c'était encore une répet, je sais plus.), le début de la chanson commence avec une phrase en Français qui ne fait d'ailleurs pas honneur à celle ci ;) et tout se passe bien, Thom repasse nous voir, nous salue et tout le monde s'en va.
    . Pour revenir bien sûr, quelques arrangements, pour Motion Picture Soundtrack, je ne l'avais pas entendu en live (du moins en ma présence), c'est assez space tout de même, et je me rappelle avoir vu un des VIP complètement planer sur cette chanson, c'était amusant, last song et 3e grosse surprise, 3 guitares électriques, et un début qui ne me disait ABSOLUMENT rien, les paroles, pareil, après consultation de la set list (merci maman) cette chanson est comme le suggérait Salomé (bien joué) une reprise de Cynnamon Girl, une chanson de Neil Young. Il est 21h30, fin du concert ? Et bien non ! Stephane déclare au public le réenregistrement de Pyramid song, en fait, Thom dit que ce sont les ondes martenot qui ne sonnent pas comme elles devraient (si tu le dis.), ils la jouent 2 fois sans succès, et la 3e fus la bonne.
    La 4e surprise vient de moi, j'ai en effet raté mon train, le concert à commencé à 19 :10, il a fini à 21 :55, mon train était à Austerlitz à 22 :17, merci la sécurité de Canal + de m'avoir laissé foirer ma fin de concert (trop stressé pour apprécier les tentatives de Radiohead à jouer parfaitement Pyramid song). Néanmoins je suis rentré. En conclusion ce concert est et restera à part, c'est un aboutissement pour tout amateur d'une musique comme celle ci, je remercie le public qui a tout compris, il n'y eut aucun mouvement intempestifs, pas d'hystérie, juste de la joie, et quand on voit ces gars juste à 5 mètre de nous jouer ce que l'on aime, on ne peut s'empêcher de se trouver dans un autre monde.
    Même si quelques erreurs ont été à dénoter, surtout les foirages de chansons, je pense que le son de ce concert est mémorable, magnifique, puisons dans les superlatifs, j'e n'en ai pas assez, l'attitude de Radiohead a été excellente, et je suis vraiment heureux d'y avoir assisté. J'aurais aimé que nous puissions le bootleger, mais comme vous vous en doutiez, la sécurité fut à son maximum et absolument rien ne put passer.
  • Revue de Sourya (merci à lui) :
    before:on attend dehors,on attend dehors.on rentre,ceux qui ne sont pas sur la liste se font dégager direct par les vigils.en bas,colin & nigel qui discutent,je pars leur serrer la main,c'est sympa les mecs.arrivée ensuite de la star qui passe à 1m de nous,il arrive en face,à 1m environ, et nous salue genre la révérence,merci thom.phil ensuite arrive,un petit salut au passage.on entreaperçoit jonny,pas de bain de foule pour lui.ambiance tranquille donc,exit les groupies en furie quoi.avant de rentrer sur le plateau,petit salut d'ed(il est très grand ce garçon...),je lui dis bonjour,he says hi,je lui tend la main pour un serrage,i take a little wind from him;t'as intêret à être bon bonhomme.
    le plateau:ambiance très foncée,noire et violacée,2 écrans sur les côtés qui cachent les autres musiciens et une affiche transparente du logo royal à tête d'ours au centre,en hauteur(biensûr...).
    radiohead arrive.
    coupe de cheveux:les mêmes qu'amnesty bercy;quoique thom,un peu plus courts.
    tenue vestimentaire:
    thom:t-shirt manches longues à capuche bleu roi,jean style fripe petites poches carrées devant poches boutonnées derrière coupe bootcut et mocassins snipe blanches.
    ed:t-shirt moulant noir manches longues,pantalon de ville gris,running nike blanches et bleues apparemment.
    jonny:t-shirt jaune avec logo genre bonhomme qui tient un casque sur les oreilles,jean normal et shoes de basket,sûrement reebok.
    colin:t-shirt avec un gros x dessus,pantalon noir(peut-être jean noir)et running new balance.
    phil:costard noir,souliers noirs(il est élégant ce garçon...)

    morning bell,même version que à npa,thom fait qques fausses notes et change le speak final(walking,walking).
    les garçons ont quand même l'air content.

    national anthem:les 2 ecrans montent(quand ils ne le sont pas,ils diffusent des blips,des oscillations ou les caméras comme dans la tente)et on découvre un orchestre de cuivres,4 de chaque côté,saxos et trompettes à gauches,trombones et saxo à droite,plus 2 ondistes(joueurs d'ondes martenot).version de folie avec thom,voix trafiquée, plus dingue que jamais et un jonny qui a troqué sa radio bizarre contre une télé bizarre,le changement de chaîne se faisant ressentir par un bruit de pistolet laser,surtout à la fin de la chanson.

    you & whose army:même version que dans la tente,jonny foire un tout p'tit peu,on commence à être moins content.

    packt like sardines in a crushd tin box:pour ceux qui ont entendu la version originale,la version live est complètement différente:ligne de basse saturée à la national anthem,ed au grattage crunchy et jonny aux arpèges whammy trémolo puis effets spéciaux à la fin et thom au tambourin,phil au groove.cette version est plus péchue,style 70s je trouve(chacun son avis...)groovy,quoi.

    dollars & cents:même version que dans la tente.

    how to disappear:les écrans se lèvent encore et on découvre 6 ondes martenot;trois à gauche et à droite,avec 5 spécialistes et jonny,super stressé.c'est une version acoustique fabuleuse(pas de basse,ni de batterie)avec une partie onde martenot impressionnante(the haunting comme disait thom),magnifique.certainement le highlight au niveau de la surprise et de la beauté.

    i might be wrong:même version que dans la tente sauf que,jonny foire au début.on recommence,jonny foire moins et phil foire la fin.thom,un peu déçu,jette le tambourin,va voir ses copains et dit au micro:"we go away for 5 minutes then we get back".ils vont partir s'engueuler.ils reviennent effectivement 5 minutes après,jonny avec un grand sourire niais(il a du se faire taper par ses potes),thom s'excuse et ils reprennent le concert dés le début(morning bell).
    avant chaque chanson,petite vanne de thom à l'attention de jonny et phil(ouh la la ça gaze)tout se passe bien jusqu'à i might be wrong ou la pression remonte.ouf,la chanson passe.

    knives out:même version que dans la tente.à un moment,ed & thom se retournent en chantant,regardant qqun derrière(colin ou phil?)avec le smile.

    in limbo:thom joue de la guitare dessus(exit le tambourin),il joue la même partie que jonny sans la delay chelou.la chanson démarre avec tout le groupe,ed ne démarre plus tout seul au rhodes.

    pyramid song:on rajoute un effet à la voix de thom pour l'intro,colin fait des effets bizarres avec l'archet et sa contrebasse et on rajoute l'orchestre d'ondistes pour the haunting.magnifique.

    idioteque:version de fou avec effets assourdissants après le 2è refrain(pas celui d'ed mais celui de jonny,donc double effet assourdissant)et thom qui s'approche de nous avec chorégraphie de fou et petit bain de foule,je crois que salomé a eu droit à son shakehand "i really like your music".bravo.c'est trop dingue.

    everything in its right place:même version que dans la tente.avec gros bain de foule de thom.le groupe s'en va.rappel vite,rappel.

    motion picture soundtrack:même version que dans la tente.

    chanson mystère:les trois guitares,un rhytme assez rock blues.ça ressemble à une reprise.on demande à un technicien le titre de la chanson:"ils avaient prévu de jouer optimistic mais finalement,ils ont fait cinnamon girl de neil young".ok,c'est noté.
    les lumières s'éteignent.c'est fini?non.stéphane saulnier reviens pour nous dire qu'ils vont rejouer pyramid song et qu'après ce sera la fin.voilà.

    nb:quand je dis que les versions étaient les mêmes que dans la tente,je voulais parler de l'arrangement.au niveau du son,c'était bien meilleur:plateau télé,on entendait tous les petits détails sonores et on était très près,très,très près.

    je sais pas s'il y a qqun qui a réussi à faire passer un md à travers le machiavélique détecteur de métaux.le seul moyen serait de récupérer les rushs de l'émission.voilà.concert de fou,peut-être le meilleur musicalement,biensûr on aurait aimé des chansons moins récentes.mais ils sortent un nouvel album,pas un best-of.
  • Revue de Xavier (merci à lui) :
    Along with nearly a hundred people, I've waited in front of the Canal+ building (glad there was a rain protection for us). Around 6 PM, they opened the doors and made us wait inside (I was among the first ones in line). They finally let us in, our ID cards are checked to see if we really are on the guests-list (the 80 people selected by Ne Pas A.v.a.l.e.r., the french fanclub (http://nepasavaler.net)). The ones who weren't on the list were rejected and had to go back outside, but somehow some people who I know weren't selected got in... They attached a bracelet with "Radiohead Canal+" written on it to my wrist (à droite ), and sent me to the cloakroom, then the I have to walk through the metal detector : the place was heavily checked, no recording or camera equipment was allowed.
    In the waiting room, we got to see Thom (doing a nice bow in a smile), Ed, Colin (who stops to chat a little), Phil (waving at us) and Nigel Godrich. Some caught a glimpse of Jonny behind a door. The room is separated by little barrier, but the most daring among us could have shaken hands with anyone on the other side, where there is the door to the artists room apparently. Some VIP people were there, chatting while looking at us, probably amused by the behaviour of the fans, while the Radiohead members walked past them.

    We finally get into the studio (they made us wait on the wrong side, so the people who were first were very disapointed). The studio, originally home of the famous prime-time show "Nulle Part Ailleurs", was very customized, black carpet, a stage 30 cm high, above it the w.a.s.t.e. logo, on both sides two screens behind which we can see seats for other players.
    I'm lucky enough to be on the front row. We wait again, the VIP people finally come in and sit (we can see Françoise Hardy, who was also at their gig at Le Grand Rex last year), Bambou (Serge Gainsbourg's last wife) and her son, many journalists. A rumour said that Björk and Michael Stipe were also among the VIP people (it was confirmed to us be an insider, while we waited outside), but no one saw them. All the 80 non-VIP people are sat just like the public of a normal TV show, we are asked not to gather in front of the stage, because it is too low and the camera wouldn't see anything. The VIP people are above and behind us. Cameras are everywhere (even a Louma camera). The audience must be like 200 or something, VIP included. We are very lucky. Nigel is not in the VIP part of the studio, a friend walked to him to chat him up, real nice guy.

    The Canal+ guy ask us to be a good audience (like we were gonna sleep anyway...), and finally, around 7 PM, the band comes in. They all seem very happy to be there, Thom smiles a lot, waves and everything. Huge round of applause, everyone stands up and remains standing.
    They go into "The Morning Bell". Thom seem unhappy with his playing, and somehow mumbles something different at the end, instead of the "walking, walking..." thing. The all look happy nonetheless.

    "The National Anthem" : the two screens on the side of the stage (which display some camera views) come up like, and here are eight horn players (saxophone, trombone, everything), and two ondists (Ondes Martenot players). Jonny launches the song with some noise from a small TV (instead of his usual radio thing). It's crazy version, Thom's voice has an effect on it, everyone in the crowd dances. The sound is incredible, we could never get that sound on a live session.

    "You And Whose Army ?" : same version than during the tent tour, Jonny misses a few chords. The ending is great, I hope it's as good on the album (yeah, I didn't download it).

    "Packt Like A Sardines In Crushed Tin Box" : I heard this one once, and the live version is MUCH different, saturated bass-line à la "National Anthem", Ed plays some nice heavy chords and Jonny some tremolo arpeggios, then uses some effects to the end, Thom plays his tambourine, Phil is grooving behind. This version is much more edge, Radiohead IS a rock band. Sounds kinda 70's. It's almost the same difference between the studio version and the live version of "Planet Telex".

    "Dollars & Cents" : Same version as during the tent tour. Very strong song, and Ed's outro is in my head for a long time...

    "How To Disappear" : Incredible. Thom stays alone on the stage, with an acoustic guitar, while the screens come up again, with 6 ondists playing their Ondes Martenot. Among them is a very smiling Jonny, seemlingly stressed (he wrote the Martenot parts expecially for tonight). It's really beautiful ("the haunting", as Thom once said), and I'm sure some people cried among us. I sue felt something.

    "I Migh Be Wrong" : same version as during the tent tour, except that Phil apparently misses a beat when he enters. Everyone laughs, they launch the song. After a minute into the song, Jonny misses his part, Thom stops it all, drops his tambourine. Jonny shows plays his part on his own, they start the song again. The play it all, but Thom seems unhappy with it, goes to talk to Jonny, comes back to his microphone and says "we go away for five minutes then we come back".

    They leave the stage, lights back up, everyone sits.
    About 10 minutes later, they come back, all laughing, Thom says "we've taken our pills, it will be alright". They all check their instruments, their effects, their chords...

    And they start it all again from the beginning. Everyone in the audience is astonished : they played half their setlist so far (we knew there was gonna be 14 songs), and they do it all again. From now on, they will all check their instruments before every song, see if everything is alright, and wait for the director sign to start playing. I guess they decided to have the best recording possible, and told Canal+ that they wanted to do it all again. I also think that they wanted to sound as good as possible in order to release a live album (but that's only my idea).
    Anyway, they play it all again, one song after the other. So, of course, the crowd was a bit less enthousiastic at the beginning of the song, there was no surprises with the horn players, the ondists, the live version of Sardines, but still, everyone quickly got into, and Thom helped us all by cranking crappy jokes like an old crooner in between songs. Moreover, the band seemed a lot happier with their sound, so everything was fine from now on.
    The song description is pretty much the same, except that Thom was getting more exited as the songs played. "I Might Be Wrong" went just fine, very rocking song.

    "Knives Out" : Poppy tune, sounds to me like a rip-off of the first part of Paranoid Android, only happier, but hey, Radiohead ripping off themselves is just non-sense...

    "In Limbo" : Thom : "This song was recorded the 1st day in Paris ? or the 2nd day ?". He mumbles something, to which Colin laughs loudly. It's different from the tent tour version, in that Ed doesn't start on his own on the Rhodes, they all launch at the same time. Also, Thom plays acoustic guitar instead of tambourine, which adds to the whole sound, and Jonny doesn't use his delay effect.

    "Pyramid Song" : Soundcheck again, Thom says "anybody knows a good joke ?". He's really a funny guy, very happy onstage. The ondists are back again, with Jonny among them. Colin plays a double-bass, and starts with a bow, making weird noises... Incredible song. They had to stop and start it again, Thom making even more silly jokes. Great.

    "Idioteque" : Madness. Just madness. Everyone in the crowd dances along to the song. Thom gets off the stage and walks towards the crowd, at a small distance, and even shakes a few hands, then gets in the middle of the studio, surrounded by the stage, the crowd and the camera, and starts his crazy dance. It's incredible, really, I can't tell how good this was for everyone, really. While Thom danced like a devil, all cameras were on him, with the louma above him, so I think it'll look great when broadcasted in june. Incredible.

    "Everything In Its Right Place" : Same as the tent tour. Thom : "the audience can walk around but if you don't want to I don't care". Again, he goes to the crowd, this time is happily shaking hands and everythings, and even jumps like to kid to reach the higher hands (almost hit my neighbour's head doing that). He was really enjoying the whole experience, smiling all the way through.

    The song ends, they leave. I'm kind surprised, 'cos what's the point in doing an encore on TV ? Anyway, after 5 minutes of really heavy applaused and screams, they finally come back to play "Motion Picture Soundtrack", very beautiful, with only Thom, Jonny and Colin playing.

    And the last song starts. Heavy guitars, nobody recognises it, so we all guess it's a new song, and it feel good to hear Radiohead rocking with three full-blown guitars, and Thom and Ed singing together. Real basic song, but they enjoy it a lot, as we do. We learn afterwards, that it was a cover, first I heard it was from REM, then someone confirmed me it was from Neil Young, "Cinnamon Girl". Rocking, really. They didn't play Optimistic, as it was written on the original setlist, but it's as good a rock song...

    They leave the stage, Thom bowing, all the others waving.

    Stephane Saunier, the concert guy from Canal+, comes back and says they will record Pyramid Song again. They do come back, Thom cranks jokes (can't really tell them all, he kinda mumbles), and start the song. At on time, Thom pushes the tambourine off the top of the piano, which makes a huge sound. They have to stop. Apparently he didn't expect to make that much noise, he apologies, smiling. They start again, it's perfect, with all the ondists and everything. They finally leave the stage, smiling again, very happy of their performance... They've played almost 3 hours. Even better : they played a gig and a half...! Lucky us.

    After the show, we're all asked to leave the studio, but some of course rush to the stage to get what is left : setlists, plectrums, anything. I got to chat with one of the ondist, they were all french, and were still working on the score with Jonny.

    Back to the waiting room, with the thin separation between us and the VIP side. Phil came out to sign some autographs and chat, and then Colin went out and stood right in front of me to sign stuffs, so I got to chat with him directly. I asked him about the technical problems, and, as far as I could understand his French, he told me that the day before, it was great because they all played together, but this time they weren't (or maybe that's the other way ?). He and Phil were really smiling. Coling spoke about the bad weather they tend to always get when playing in France (like in Vaison-la-Romaine last year), and that they all very much enjoyer the whole show. He signed eveything, and then left. I left too.

    Overall, it was really great. The sound was incredibly good, and we could never get such a huge sound during a live gig. The whole band was really smiling, Thom making weird faces and crappy jokes all the way through, plonking dumb chords on his piano... Random sayings I remember :
    This song is called Packt Like Sardines In A Crushed Tin Box. It was written in a park, where was it? Place des Vosges, in Paris. We don't stay there anymore. Pass the word. It was written watching old people, and little kids. The lyrics, anyway., while giving their height with two fingers (maybe 2 cm high).
    This song is on Hunky Dory. Crap Joke...
    Anybody knows any good jokes?
    It is none of your radis, and he bonks the microphone with his head. Yes, "radis" is french...
    So how is it going so far Stephane? Who's getting drunk tonight? (Colin and Ed raise their hand)
    Are you ready? Are you SURE?
    Thought I could just drop it... Sorry, when he loudly pushed the tambourine off the piano.

    It's gonna be a very strong and good memory to all the people who were there. Thom was really in great form, and even if he got pissed for missing I Might Be Wrong three times, he was so funny and happy to be there with us that night, even making jokes at Jonny, that the happiness and the greatness of the whole band will remain.
    I can almost say that it wasn't a gig, but a reharsal (on the second part, at least), making their own soundcheck, trying some songs again and again to be as good as possible. All in all, these retries gave the most perfect Radiohead concert ever. These five guys really know how to make music that matters and stays.
    We are really lucky to be able to witness Radiohead at their best, at ease and in a great mood.

    I personally would like here to thank the french fanclub, Ne Pas A.v.a.l.e.r., for giving us such an opportunity. This was probably the concert of a lifetime, and I can't wait to see the broadcast version.
    Also, thank you to Stéphane Saunier and Canal+ for organizing the whole thing. We did realize how hard they had to work on it, but believe, me it was worth it.
  • La vidéo de Pyramid Song en entier et en trois formats différents sur Planet Telex
  • 13 avril
  • CONCERT PRIVÉ CANAL + !
    Vous pouvez y entrer grace à ne pas a.v.a.l.e.r. : il vous suffit d'être disponible le 28 avril 2001, membre de w.a.s.t.e. et résident en France. Envoyez vos candidatures (nom prénom adresse terrestre) à canal@nepasavaler.net, priorité aux membres du fanclub !
    5 avril
  • Désolés pour le manque d'updates ! Quelques problèmes avec le site, entre autres. Aloooors, depuis la dernière fois...
  • la pochette d'Amnesiac : radiohead.com
  • Non, ce ne sont pas des poissons d'avril : vous pouvez désormais trouver les versions studio de packt like sardines in a crushd tin box, Pyramid Song, I Might be Wrong et Dollars and Cents (lisez bien les instructions concernant les fichiers à renommer) [merci kornmuse]
  • Ecoutez Knives Out version studio sur le site de Lenoir. Ca se situe vers la 38è minute [merci matthieu]
  • des dates au Japon